Top

Doi Tung
Septembre 2019, Mae Fa Luang, Mae Fa Luang, Province de Chiang Rai.


La villa royale Doi Tung, dans la province de Chiang Rai, est l'ancienne résidence de SAR la princesse Srinagarindra, la princesse mère du roi Rama IX. C'était également la base de son travail avec le projet de développement Doi Tung, qu'elle a fondé pour reboiser la terre et a aidé à améliorer la vie des minorités ethniques locales qui avaient auparavant compté sur la culture sur brûlis, la culture du pavot à opium et le commerce de la drogue.
Construite en 1988, la villa royale Doi Tung allie les styles d'un chalet suisse (la princesse a vécu 55 ans en Suisse) et de l'architecture nordique de Lanna.
Le point culminant de la Villa Royale est le plafond du hall principal. Il présente des incrustations en bois fabriquées à la main des constellations préférées de la princesse mère. Conçues par la Société d'astronomie de Thaïlande, des ampoules installées représentant les étoiles au centre du plafond ont montré la position des constellations le 21 octobre 1900, le jour de la naissance de la princesse mère.
En dessous de la batisse royale s'étend sur 10 acres un jardin magnifiquement aménagé, un attrait touristique qui fait partie du projet de développement Doi Tung. Il est situé sur ce qui était à l'origine le village Akha (peuple montagnard originaire de Chine) de Pa Kluay, une partie d'une route importante pour les caravanes d'opium et ceux impliqués dans le trafic d'héroïne dans le passé.
Les villageois étant réinstallés, un jardin de fleurs tempérées a été créé conformément au souhait de la princesse mère de donner aux Thaïlandais qui n’ont jamais voyagé à l’étranger la possibilité de profiter d’un jardin de fleurs tempéré. Les magnifiques fleurs décoratives du jardin Mae Fah Luang sont cultivées et entretenues par des villageois locaux gagnant ainsi un moyen de subsistance durable.
Doi Tung est bien connu pour sa culture des belles et rares orchidées connues sous le nom de Lady’s Slipper (dans la sous-famille Cypripedioideae) qui sont cultivées dans un laboratoire de culture tissulaire pour propager des plantes commerciales afin de les replacer dans leur habitat naturel dans les montagnes environnantes. Doi Tung possède désormais le plus grand nombre d'espèces de Lady's Slipper, des espèces domestiques et étrangères aux hybrides.